Jardins en Val de Loire et Centre

Voir 34 vidéos de jardins

- Les jardins du Château d'Ainay-le-Vieil visités en août 2018. Dans le parc paysager entourant le château du Moyen Age, les jardins nous guident dans une véritable promenade dans l'art des jardins : la roseraie de roses anciennes face aux deux Pavillons, le Carré de l'île avec ses charmes taillés en palissade et les Chartreuses ayant dans chaque enclos un jardin à thème : le mixed-border, le verger sculpté, le jardin de méditation, le cloître des simples et les parterres de broderies. Autre particularité de ce lieu unique : l'omniprésence de l'eau. Défensive quand elle entoure le château, elle devient d'agrément lorsqu'elle se déroule autour des jardins en formant le Grand Carré de l'île, grâce à un judicieux réseau de canaux. Utile lorsque par un jeu de pelles et de déversoirs, elle alimente le moulin et le lavoir :

- le jardin d'inspiration médiévale du château de Loches (Indre et Loire) en 2010 :

- Les jardin de l'Abbaye de Fontevraud (anjou) en septembre 2015 : l'abbaye Notre-Dame de Fontevraud est une ancienne abbaye d'inspiration bénédictine, siège de l'ordre de Fontevraud, près de Saumur en Anjou :

- La pagode de Chanteloup et son jardin japonais visitée en septembre 2015 (touraine). La Pagode de Chanteloup, folie du XVIII° siècle, au cœur des châteaux de la Loire, est le témoignage du château du duc de Choiseul, détruit en 1823, dont une restitution virtuelle est présentée sur le site. La Pagode offre du haut de ses 44 m, un panorama grandiose sur la forêt d’Amboise et la Vallée de la Loire. Dans le parc de 14 ha, découvrez le petit jardin chinois invitant à la méditation :

Les jardins du Château de Cheverny en août 2018 :

- festival international des jardins 2010 Chaumont sur Loire (Loir et Cher) :

- le jardin du château "la Chatonnière" à Azay le Rideau (Indre et Loire) visité en 2010. Créés à partir de 1995 par Béatrice Gonzalez de Andia y Elio, et entretenus par le jardinier Ahmed Azéroual, ancien responsable de ceux de Villandry, les Jardins Remarquables de La Chatonnière dévoilent un à un leurs secrets dans un feu d’artifice de points de vues surprenants : intimité des chambres d’amour en osier vivant tressé, charme capiteux des roseraies, arômes poivrés des plantes médicinales présentées sur un damier, générosité du potager en mosaïque de couleurs… Géométriques ou sauvages, bleus, saumon ou blancs, parfumés et féminins, ces jardins symbolisent le long d’un parcours initiatique, l’Elégance, la Chance, la Danse, l’Intelligence, les Sciences, les Romances, les Fragrances, les Jouissances, le Silence, l’Impertinence, les Sens et le Jardin de la France : la Touraine. Les jardins offrent intimité, charme, arômes… Narcisses, myosotis, tulipes, iris puis roses, coquelicots, dahlias et plantes médicinales, asters, cyclamens et plantes potagères agrémentent les jardins lui offrant un visage différent au fil des saisons. S’étageant sur plusieurs terrasses, les jardins présentent un parcours initiatique dont leurs noms sont la clé. Grâce au livret de visite, vous les découvrirez les uns après les autres au fil de la promenade, dans des jardins tous très différents. Qu’est-ce qu’une plante médicinale ? Pourquoi cultiver les plantes au rythme des saisons ? Comment utiliser l’osier ?…  :

- Le jardin des Martels dans le Tarn visité en avril/mai 2014. Le jardin des martels est un parc floral de 35 000 m2, situé à 30 km au nord de Toulouse (à Giroussens, dans le Tarn). Ce parc est classé parmi les plus beaux de France, on y trouve des jardins de tous types, une serre exotique et aquatique, un belvédère, une bananeraie, et une mini ferme. Le tout abritant plus de 2 500 variétés de plantes :

- Le jardin des plantes d'Angers en septembre 2015 :

- Les jardins du château d'Angers en septembre 2015 :

- Le potager du Château Colbert à Maulévrier (Maine et Loire) en septembre 2015 :

- Les jardins du Château de Jarzé (Val de Loire) commentés par sa propriétaire Madame Claude de Dreuzy en septembre 2015 : Le château de Jarzé a été reconstruit, sur les bases de la forteresse élevée sous Foulque Nerra, par Jean Bourré, ministre de Louis XI. Il s'agit de la troisième demeure érigée par ce personnage, après le château de Vaux (à Miré) et celui du Plessis-Bourré (à Ecuillé). Ce splendide logis de plaisance a subi les affres de la révolution et fut reprise au début du XIXè siècle, dans l'esprit des grandes réalisations des architectes de renom des années 1780, alliant sévérité à la majesté. Les terrasses et les jardins furent redessinés par le célèbre paysagiste René-Edouard André en 1911 :

- Le Logis de la Constantinière en septembre 2015 : En Anjou, le logis de la Constantinière est un témoin remarquable de ce que pouvait être une grande demeure rurale angevine de la fin du XVIIè siècle, accessible après avoir franchi un portail en demi-cercle. Elle fut probablement construite entre 1664 et 1685, pour servir de maison de campagne à Gilles Lespagneul de la Plante et son épouse Claude Moriveau, qui habitaient les Ponts-de-Cé. C'est ce que laisse penser la porte d'entrée marquée des initiales GL et CM et sculptée d'une tête d'épagneul. :

- Le jardin du Manoir du Grand Launay à Saint Remy la Varenne (Maine et Loire) en septembre 2015 commenté par Monsieur Jean Belluet, vice-président de l'ASPEJA et son épouse :

- Le potager du Château de Montriou (pays de loire) visité en septembre 2015. Montriou est représentatif du renouveau des domaines ruraux en Anjou au XIXe siècle (allées courbes, pelouses, bouquets de platanes et de cèdres, séquoïas, tilleuls…), du retour au « gothic revival » (mâchicoulis et sculptures néo-gothique) et enfin du goût pour l’architecture rustique pittoresque (communs, briques et pierres aux toitures découpées). Dans l'environnement protégé d'un parc paysager, tel un écrin de verdure, on découvre parterre de buis et topiaires aux abords du château néogothique et de la chapelle du XVe siècle. Plus loin, vous découvrirez un potager du XIXe siècle, foisonnant de fleurs et de légumes, et une collection de cucurbitacées dans une suite de jardins fantaisistes et colorés :

- Le potager du Château d'Epiré (pays de loire) visité en septembre 2015. Le parc et le jardin du château d’Epiré ont été créés par le colonel Poudret de Sevret en 1839. Les plantes, arbustes, fruitiers ont été fournis par M «Lebreton Jeune». Le parc situé au milieu d’un vignoble a été placé face au nord et à l’est-nord-est pour protéger la maison des vents froids d’hiver. Le promeneur emprunte à son gré des allées en courbes amples, bordées de buissons délimitant les bosquets et les axes de vue. Des percées permettent de voir la vallée. Ce cadre enchanteur invite à la méditation et à l’observation de la nature. Quelques espèces intéressantes l'enjolivent : les cèdres, les ormes de Sibérie, tulipiers, ginkos, taxodium sempervirens, sophora japonica, etc... On remarquera dans le parc la belle chapelle de style « Plantagenet », un kiosque, un croquet  :

- Le jardin du Château Valmer visité en septembre 2015. Les jardins suspendus de Valmer furent créés au XVIème siècle autour d'un château de la Renaissance, puis embellis au XVIIème siècle lorsque Thomas Bonneau, conseiller de Louis XIII, s'y installa et fit bâtir la Haute Terrasse. Le château principal, détruit par un incendie en 1948, est maintenant remplacé par un « Château d'if ». Les magnifiques jardins restent un écrin pour le Petit Valmer (bâti en 1647, il reflète bien l'architecture de son époque avec ses lignes sobres, les chaînages de pierre et le toit en mansarde), la rare Chapelle troglodytique et les communs du XVIIème siècle. 
Deux grands axes structurent un exceptionnel ensemble de terrasses qui épousent la pente du coteau sur huit niveaux et plus de trente mètres de dénivelé. Balustrades, statues, escaliers et jets d'eau ponctuent ces jardins aux ambiances variées : panorama sur la douceur du paysage depuis la Haute Terrasse ; intimité de la Charmille du XVIIIème siècle ; fraîcheur des Douves où une collection d'hortensias rares s'abrite entre des contreforts d'ifs ; couleurs des fleurs de la Terrasse des Fontaines Florentines égayées du bruit de l'eau dans la chaleur de l'été tourangeau ; fleurs blanches (iris, gauras...) et treilles de Chasselas sur la Terrasse de Léda ; senteurs méditerranéennes des romarins de la Terrasse des Vases d'Anduze ; abondance des fruits et des légumes, spécialité de fleurs comestibles dans le Potager pour le plaisir des cinq sens. Depuis plus de 10 ans, le potager conservatoire a fait la renommée des jardins de Valmer :

- Le jardin du Manoir de Chatelaison (pays de loire) visité en septembre 2015. Autour d’un manoir du 15e siècle se déroule un « jardin promenade » créé et aménagé progressivement depuis 1985. Composé d’une succession d’ambiances diverses, closes de haies de charmes de buis ou d’ifs, de pelouses découvertes et de sous-bois, il est animé de bordures de plantes vivaces, bassin, fontaines et cascades :

- Le Parc Terra Botanica (pays de la loire) en septembre 2015 :

- Le Parc Oriental de Maulévrier revisité en septembre 2015 :

- Les jardins du Château de Villandry en septembre 2015 :

- Chédigny village jardin en septembre 2015 : seul village de France classé Jardin Remarquable, se situe en Indre et Loire, dans la vallée de l'Indois près de Tours :

- Le jardin du Clos Lucé en septembre 2015 : Le château du Clos Lucé, appelé autrefois le manoir du Cloux, est une demeure située dans le centre ville d'Amboise au coeur du Val de Loire, Patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est là que Léonard de Vinci, invité par François Ier, vécut trois ans, de 1516 à sa mort le 2 mai 1519 :

- Le jardin François en septembre 2015. Situé à quelques kilomètres du village de Préaux-du-Perche, il a été commencé en 1995. Il s'étend sur 2 hectares. C'est l'histoire, en plein coeur du Perche, du mariage réussi entre une ferme typique et un jardin d'aujourd'hui. Dans cette jolie ferme percheronne le Jardin François est le jardin rêvé d'un horticulteur rêveur. Les plantes les plus élégantes voisinent avec les plus humbles, les plus anciennes avec les dernières nouveautés. Selon la saison vous découvrirez les plans d'eau, les jardins aquatiques et les fleurs comme l'azalée, les camélias, les lys, les cyclamens et bien d'autres. :

- Festival des jardins 2015 de Chaumont-sur-Loire :

Les jardins du Château de Chenonceau en août 2018 :

Le jardin d'Aline et Jacques Lacroix à Boissy les Perche (28) en 2016 :

Les jardins du prieuré d'orsan (18) en août 2018 :

Le festival international des jardins 2018 à Chaumont sur Loire :

- les jardins du monastère royal de Brou (Eure et Loir) en novembre 2011 :

- Le jardin remarquable d'Albi (palais épiscopal) (Tarn) en avril 2014 :

- Le parc oriental de Maulévrier (Maine et Loire) visité la première fois en octobre 2014 : 

- les jardins de l'abbaye de Frontfroide (Aude) en juin 2010 :

- L'arboretum de Balaine est un parc botanique et floral privé de 20 hectares, situé sur la commune de Villeneuve-sur-Allier (Allier). Il associe l’architecture des jardins à l’anglaise du XIXe aux collections d’essences exotiques. Créé en 1804 par Aglaé Adanson, fille du botaniste Michel Adanson, il est le plus ancien arboretum privé de France1 et est toujours resté dans la même famille. Classé Jardin remarquable et Monument historique, le parc abrite 3500 espèces et variétés de plantes depuis 200 ans :